Les miniatures RAMI sont frabriquées avec un alliage de zinc, d'aluminium, de magnésium et de cuivre, le ZAMAC.

Le nom de ZAMAC provient des initiales des métaux qui le composent : Zinc, Aluminium, MAgnesium et Cuivre (devenant en Allemagne ZAMAK, où le cuivre se traduit en Kupfer).

Particulièrement adaptés à la coulée sous pression, les alliages de zinc permettent d’obtenir des pièces minces et de configuration complexe.

Les excellentes caractéristiques mécaniques du Zamac, la très bonne coulabilité, la stabilité dimensionnelle, l’aptitude à la décoration, la résistance à la corrosion et les cadences de production élevées, permettent aux utilisateurs de trouver dans cet alliage une solution compétitive et fiable.

Dans le zamac, il faut compter généralement 95,2% de zinc et 4,8% d'aluminium, les autres composants (cuivre, magnésium et antimoine) n'étant présent qu'en parts infimes. La raison des ces doses homéopathiques s'explique par les propriétés que procurent chacun d'eux : le cuivre donne une bonne conductibilité à l'ensemble, permettant notamment le chromage, et l'antimoine rigidifie la voiture démoulée une fois refroidie.
Ces alliages sont susceptibles de différer suivant l'utilisateur. Si cela n'est pas connu pour la SIMEB, on sait que Dinky Toys utilisait ces ingrédients dans les proportions de 92 à 96% de zinc, 3 à 4% d'aluminium, 1 à 2% de cuivre et une "trace" de magnésium.

Pour fabriquer les pièces qui formeront une miniature, le zamac est fondu pour être injecté grâce à une presse dans un moule. Pour donner une idée de ce travail, nous vous présentons ci dessous, la manière dont la marque Eligor (miniatures automobiles 1/43°) travaille cet alliage de nos jours à IZERNORE (01).


zamac1 zamac2
1 = Le zamac tel qu'il arrive à l'usine.
2 = La presse à injecter. A= la partie arrière où est fondu le zamac. B= le compartiment où sont injectées les pièces. C= Recueil des pièces finies.
                                                           zamac3
                           3 = La partie arrière de la presse, où le zamac est fondu pour être injecté.
zamac4 zamac5

4-5 = Les pièces produites tournent dans un tambour où les bavures sont enlevées par frottement contre des "pierres" trés dures. Pour faciliter cette opération, de l'eau savonneuse y est envoyée... Une fois débarrassées de la pellicule savonneuse, les pièces pourront être employées pour fabriquer la miniature.

"J" pour Mr Raymond Jarry, un ancien de la société Quirin (Quiralu)
"M" pour Mr Henry Malartre, un récupérateur de pièces détachées d'automobiles anciennes
"K" pour Mr Emile Koch, un ancien de l'industrie textile de Haute-Saône
Georges ROBERT
Georges ROBERT Co-fondateur de la SIMEB
Mr Georges Robert est le co-fondateur de la S.I.M.E.B (société injection métaux blanc) à Fougerolles.

Inscription INFORMATION / NEWSLETTER

Pour recevoir les informations de l'amicale RAMI JMK