ROCHET SCHNEIDER 1895

Rochet Schneider vrai

HISTORIQUE

La société Rochet-Schneider faisait partie des 10 plus importants constructeurs mondiaux à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. C'est du bassin lyonnais que sortira, au printemps 1895, une automobile qui copiait la Benz, mais dont l'aspect ressemblait davantage à la Peugeot de l’époque. Quelques mois plus tard, un deuxième prototype est réalisé, qui abandonne les roues "charrettes" pour des roues plus légères équipées de pneus. Avant la fin de l'année, un troisième modèle capable d'atteindre la vitesse record de 35 km/h, fait son apparition. Il sera doté d'un système d'éclairage constitué de deux lanternes à bougie. Cette voiture était facilement reconnaissable grâce à son ombrelle blanche, à son guidon (surnommé « manche à gigot ») et à sa plaque avant basculante (support de bagages ou repose-pieds).

OU VOIRE UNE VRAIE ?

La Rochet Schneider figurant sur la photo ci-dessus, est exposée au musée de l'Automobile Henri Malartre à La Rochetaillée sur Saône (69).

 

LES MINIATURES RAMI BY J.M.K

Sortie en janvier 1960, la petite Rochet Schneider composée de 20 éléments, représente la toute première voiture que monsieur MALARTRE a sauvé de la destruction pour commencer sa collection. C'est une miniature sympathique qui tire l’œil du fait de sa couleur jaune et de son parasol, si particulier. Innovation : c'est la première RAMI qui présente une pièce mobile, la plaque avant. Cette miniature très courante, figure parmi celles que l'on trouve le plus facilement, mais avec parfois malheureusement un manque d'accessoires (plaque avant, ailes, guidon, siège avant ou ombrelle). Durant toute sa production, elle ne subira pas de modifications importantes, si ce n'est la finition de la plaque avant, la taille du radiateur et l'inscription « made in France » sous le plancher. Présentée comme une vis à vis, cette RAMI a des banquettes orientées toutes deux dans le même sens. Il ne s'agit pas là d’un manque de réalisme, car sur l'original, un système d’emboîtage de tubes permettait l'inversion simple et rapide du dossier du siège avant, autorisant ainsi les occupants soit à se faire face soit à regarder dans le même sens.

Rochet Tabliers  Rochet 2radiateurs

Un apperçu des différentes finitions des tabliers et de taille des radiateurs.

 

Variante 1

     Rochet grandt R

Cette première variante reconnaissable par son tablier peint en jaune, fait partie des premières séries commercialisées. Equipée d'un gros radiateur, c'est le modèle le plus rare.

 Rochet marquage

On remarque la différence de la taille du marquage "Made in France", plus gros sur cette première variante et plus petit sur tous les modèles suivants.

 

Variante 2

Rochet4  Rochet petit R

Au cours des séries, certaines Rochet Schneider ont été assemblées avec un petit radiateur. Ce modèle est équipé d'un tablier doré.

 

Variante 3

Rochet2 Rochet3

Cette variante à gros radiateur peut se trouver avec un tablier doré ou en zamak brut. Les dernières séries fabriquées sont toujours équipées du tablier doré. Sur tous les modèles fabriqués, les phares, la trompette et le guidon ont toujours été identiques avec une finition dorée.

 

Originalité

Rochet siège

On peut trouver la Rochet Schneider avec le siège avant inversé. Une vraie Vis à Vis! Cela n'est pas forcément d'origine. Le siège est parfaitement réversible parfois sans aucune modification, il n'est pas riveté mais seulement collé sur la carrosserie.

LA CONCURRENCE

Cette miniature est produite dans l'Ain à OYONNAX par l'entreprise DEL. Totalement en plastique, d'une taille similaire elle s'approche de la RAMI, avec une énorme différence : l'ombrelle est absente. Elle est déclinée en plusieurs couleurs, comme cadeau publicitaire pour PRIOR (inscription sur le plancher aux pieds du conducteur). Le siège avant peut se monter sans problème dans les deux sens, et peut donc présenter le véhicule en véritable "vis à vis".

"J" pour Mr Jarry Raymond , un ancien de la société Quirin (Quiralu)
"M" pour Mr Malartre, un récupérateur de pièces détachées d'automobiles anciennes
"K" pour Mr Koch, un ancien de l'industrie textile de Haute-Saône
Georges ROBERT
Georges ROBERT Co-fondateur de la SIMEB
Mr ROBERT Georges est le co-fondateur de la S.I.M.E.B (societé injection metaux blanc) à Fougerolles.

INFORMATION / NEWSLETTER

Pour recevoir les informations de l'amicale RAMI JMK