L'histoire

 

Lamborghini est une société automobile italienne fondée en 1963 par l'industriel Ferruccio Lamborghini. L'entreprise est d'abord spécialisée dans la construction de tracteurs agricoles destinés à répondre à une demande croissante d'une Italie dévastée par laguerre et en pleine reconstruction.

Ayant fait fortune en à peine dix ans, Ferruccio Lamborghini décide d'assouvir sa passion pour les « belles mécaniques », et il fonde, le , la firme Automobili Lamborghini spécialisée dans la production de voitures sportives de prestige.

En 1971, la société de construction de matériel agricole Trattori Lamborghini est vendue au groupe Same Deutz Fahr Group Lamborghini se consacrant alors uniquement à la conception d'automobiles. De nombreuses entreprises vont acquérir la firme italienne jusqu'en 1998, date à laquelle Lamborghini est repris par l'Allemand Audi (groupe Volkswagen), le propriétaire actuel.

La Lamborghini Countach est, avec la Ferrari 512 berlinetta boxer, le modèle le plus important sur le marché de l'automobile sportive des années 1970.Le nom « Countach » provient d'une expression d'argot piémontais signifiant « fabuleux ». Il marque l'expression d'étonnement et d'admiration qu'aurait lâché l'industriel turinois Bertone, à la vue de la voiture, sortie sur route pour la première fois.

 

 

LA MINIATURE JMK

 

En 1971, en même temps qu’un nouveau directeur, JMK, qui venait de changer de main, décide de changer d’orientation en abandonnant les répliques de ces fabuleux ‘’tacots’’ qui ont fait les débuts de l’automobile et le succès de l’entreprise et en se tournant vers l’actualité.

Mr Thibivilliers (débauché de chez Dinky Toys), ce nouveau (et dernier) directeur, en fin connaisseur de l’auto et avec une intuition extraordinaire remarque, au Salon de Genève, la présentation de la ‘’Countach’’ sur base Lamborghini (aujourd’hui devenue une icône …) sur le stand de l’italien Bertone.

Très rapidement des relations sont établies et JMK obtient, non seulement les plans et l’autorisation de reproduire cette fantastique voiture contre ‘’quelques exemplaires de la miniature’’ (!) mais une exclusivité totale et amicale (pas de contrat écrit)!

Un maître modèle en bois  est réalisé d’après les plans par un professionnel pour l’exécution d’un moule tandis que, pendant ce temps, Mr Thibivilliers, au talent d’artiste, réalise de son côté un prototype au 1/43ème (échelle définitive de la future miniature), histoire de montrer à ses responsables une auto miniature proche de la série. (voir plus bas)

On passe alors à la suite du processus industriel : le chiffrage de l’investissement autrement dit "combien va couter cette fabrication ?". Là, même si, encore aujourd’hui, ce fameux montant reste un secret, les responsables de JMK jettent l’éponge, asphyxiés, et l’entreprise fermera ses portes dans la rue du stade à Lure, en toute discrétion, à la fin de l’année.

Finalement l’arlésienne (restée à Arles ?) ne se montrera jamais à Lure et les collectionneurs de petites autos devront attendre très longtemps (dans les années 80) pour s’offrir une reproduction au 1/43ème de cette Lamborghini Countach, devenue entretemps une vedette : la parole de Bertone avait été donnée et, en Italie, on n’avait pas suivi la fin des RAMI.

(texte de Jean-Marc Barthélémy)

 

MAITRE MODELE ET PROTOTYPE JMK

 

Coutach 1 Coutach 2

N° 197 de mai/juin 1999 page 31 du magazine ARGUS MINIAITURES  : annonce de vente aux enchères le 25 juin 1999 à Nimes, du prototypes et des études de Lamborghini Countach pour JMK

argus 197 1aargus coutach

 

LES MINIATURES DE LA COUNTACH

 

 countachx 

countachy

 Si JMK n'a pas réussi à la produire, nombre de fabricants ont reproduit en miniature la countach au 1/43°: Delprado, Solido, Maxichamps, Minichamps, Ixo, Whitbox,..... et bien d'autres.....

"J" pour Mr Raymond Jarry, un ancien de la société Quirin (Quiralu)
"M" pour Mr Henry Malartre, un récupérateur de pièces détachées d'automobiles anciennes
"K" pour Mr Emile Koch, un ancien de l'industrie textile de Haute-Saône
Georges ROBERT
Georges ROBERT Co-fondateur de la SIMEB
Mr Georges Robert est le co-fondateur de la S.I.M.E.B (société injection métaux blanc) à Fougerolles.

Inscription INFORMATION / NEWSLETTER

Pour recevoir les informations de l'amicale RAMI JMK